mer. Fév 24th, 2021

PSU (Maroc)

Section France

présentation

  • Qui sommes nous ?
  • La section France
  • les Objectifs du parti
  • Moyens

-Le PSU est un parti de gauche indépendant dans ses choix de tous les appareils de l’Etat et des différents centres d’influence économique au Maroc et à l’étranger. Il adopte l’option socialiste avec tous les efforts et dans toutes les dimensions libératrice, démocratique et humaine.

-Il opte pour la mobilisation et la lutte des masses pour défendre de son projet de société et son programme politique. C’est un parti qui fait sien les intérêts supérieurs de la patrie et les droits des classes laborieuses et toutes les victimes des conditions d’une permanente injustice. Il défend les valeurs de modernité, de citoyenneté, de progrès scientifique et la raison.

-L’identité pour le PSU est fondée sur une parfaite synergie et complémentarité entre ses composantes riches et variées (musulmane, arabe, amazighe, hassanie, juive …). Une identité ouverte sur les valeurs de l’ère du progrès et fondée sur la tolérance, la coexistence et la liberté.

-Le socialisme prôné par le PSU reste ouvert sur les efforts réalisés au niveau de cette pensée mais aussi sur le plan de l’exercice pratique. Ses grands objectifs ne sont autres que la défense des producteurs et des classes laborieuses pour une vie digne et une répartition équitable des richesses. Il opte ainsi pour le sens universel de la démocratie et de la modernité pour un Maroc des citoyens et des citoyennes, et non pour des sujets.

-Le PSU est le fruit d’un projet d’union entre les militants de la nouvelle gauche et du mouvement ittihadi. Il est le premier parti marocain à avoir géré et intégré en son sein le droit à la différence entre ses membres, motions et composantes. Il y est ainsi admis de constituer des courants représentés dans tous les instances de prise de décision. Régit par un code de conduite, ses membres doivent signer un pacte moral qui définit clairement tous leurs engagements à venir.
Le PSU qui compte un peu plus de 140 sections actives dans tous les coins du pays, dispose d’une organisation des jeunes « Mouvement Jeunesse démocratique et progressiste ».

La section française du parti socialiste unifié a été crée en 2005, pour objectifs

Etre une force de proposition programmatique pour le Maroc : 

La volonté étant d’accompagner le parti au Maroc dans ses combats en lui apportant des solutions faisables et concrètes à tous les niveaux.

Etre une référence politique pour les MRE et pour la France :

La volonté étant, non seulement de défendre farouchement les causes des MRE dans le territoire français mais aussi d’être le point de référence de la presse française quand il s’agit de faire la couverture médiatique des événements se déroulant au Maroc.

Construire une coopération internationale avec les forces progressistes : 

La volonté étant d’agrandir notre réseau et de créer des liens avec les différentes forces progressistes que nous ciblerons.

Au Maroc : 

prendre conscience  des questions de migration et de lutte contre le racisme, et assurer les droits des migrants  dans le pays d’accueil.

Établir la souveraineté nationale sur tout le territoire national et consolider la cohésion sociale contre toutes les formes de discrimination entre les citoyens et les citoyens.

L’établissement de la démocratie dans l’Etat et la société, dans ses diverses dimensions politiques, économiques, sociales, culturelles, linguistiques, régionales et de développement, par la modernisation du système politique, basé sur les principes de justice, d’égalité, de solidarité, le respect de la dignité humaine, la promotion du niveau de vie des citoyens, le respect de leurs droits et l’action pour la sécurité et la protection de l’environnement.

Défendre les droits de l’homme tels qu’ils sont généralement reconnus et lutter contre toutes les violations commises par l’État, par des individus ou des groupes, diffuser leurs principes et promouvoir les citoyens et les citoyens.

Lutte contre la corruption financière et l’enrichissement illicite et Unir les efforts de tous les démocrates et des peuples progressistes dans les intérêts vitaux de la nation, des citoyens et des citoyens.

Parvenir à un développement global et durable qui réponde aux besoins des citoyen.n.e.s dans le progrès économique, social et culturel et Promouvoir et développer la culture et l’éducation démocratiques sur ses principes, faire connaître les droits et libertés démocratiques et limiter leur violation.

Promouvoir la démocratie, les droits de l’homme et le respect du droit des peuples à l’autonomiela détermination, le développement de relations de coopération et de solidarité dans le cadre du respect mutuel avec les forces démocratiques et socialistes œuvrant pour la promotion et la prospérité de la civilisation humaine universelle, et cherchant à contribuer au développement des ingrédients d’une société juste avec des perspectives socialistes.

La Partie s’appuie sur la sensibilisation et l’encadrement des luttes du people , ainsi que sur diverses activités individuelles et collectives, et tous les moyens légitimes dans le cadre de l’exercice des libertés démocratiques et des droits des citoyens visant à lever l’injustice et à réaliser l’égalité et la justice sociale.

nos positions

Le Maroc a réitéré officiellement et à plusieurs reprises son adhésion aux droits humains tels qu’ils sont universellement reconnus, et ce, aussi bien au niveau de la Constitution de 2011 qu’en ratifiant la plupart des traités relatifs à la protection des droits fondamentaux. Cependant, il y a un décalage important entre ce discours officiel sur les droits humains et la réalité.

On constate une augmentation constante de la migration clandestine entre 2013 et 2018. Ainsi, en 2018, 47000 clandestins ont pu accéder au territoire espagnol et les autorités marocaines ont déclaré avoir avorté les tentatives de passage de 88761 clandestins, dont 18200 Marocains. La migration clandestine concerne également les mineurs dont la migration a augmenté de manière notable, avec une croissance de 398% entre 2016 et 2017 de l’entrée des mineurs non accompagnés (MENA) en Espagne, dont 55% de Marocains.

Il y a eu également une augmentation importante de la fuite des cerveaux ces dernières années. Ainsi, 91% des cadres et ingénieurs de moins de 35 ans se déclarent être prêts à quitter le Maroc pour travailler à l’étranger à la recherche d’une bonne évolution de la carrière professionnelle ou en raison de la qualité de vie. Il est à noter que les dizaines de milliers de candidats à la migration restent pour la plupart présents sur le territoire marocain dans des conditions déplorables.

Le Parti Socialiste Unifié n’est ni pour l’approche du Makhzen qui reste loin des principes démocratiques en respect des spécificités des régions marocaines, ni pour la thèse du Polisario qui est devenu au fil du temps une organisation qui n’a d’autres intérêts que les opportunités financières et intérêts personnels de ses dirigeants. Notre parti a ainsi une troisième voie de sortie de cette crise qui s’articule autour des points suivants :

  • Démocratiser tout le Maroc à travers la libération de tous les détenus politiques et une réforme institutionnelle globale pour l'instauration d'un système démocratique basé sur une véritable séparation des pouvoirs, permettant au gouvernement de réellement gouverner pour fournir les conditions réelles d'élections libres et équitables qui reflètent la véritable volonté populaire. Il s’agit d’un élément indispensable pour restaurer la confiance dans les institutions pour tous les citoyens de toutes les régions y compris les citoyens du Sahara marocain.
  • S’éloigner de l’approche du Makhzen consistant à s’appuyer sur des familles de notables corrompues issues de la région qui n’ont aucun mandat démocratique et s'ouvrir aux élites de la société civile sahraouie et à tous les citoyens jaloux et travailler à la restauration les valeurs de citoyenneté. Ce qui favorise le système de rente et de corruption sévissant actuellement.
  • Accélérer la mise en place des bases d'un nouveau système régional efficient et efficace qui imprègne toutes les régions du pays, pour mettre en place une vraie démocratie en favorisant les possibilités de développement au niveau régional, tout en renforçant l'unité du pays dans un cadre d'équilibre et de solidarité entre les différentes régions, y compris le désert marocain. Cette régionalisation avancée a pour objectif de décentraliser le pouvoir politique et favoriser une participation des citoyens des différentes régions dans les décisions qui les concernent.
  • Développer une stratégie économique intégrée et une infrastructure commune reliant les régions désertiques et le reste du pays, chose qui renforcera l'intégrité territoriale de notre pays quel que soit le contenu de la solution qui peut être trouvée.
  • Garantir des ressources économiques suffisantes pour les besoins de la région dans le cadre du principe d'équilibre économique entre les différentes régions du pays et du principe de solidarité entre les plus riches et les plus défavorisés sur la base d'une répartition équitable des ressources.
  • Considérer les marocains ayant rejoint le Polisario comme des citoyens avec qui un dialogue franc et ouvert doit être entamé pour finir avec ce drame humain, social et politique.

Véritable richesse nationale, la zone économique exclusive marocaine de pêche se caractérise par une grande diversité des ressources halieutiques englobant près de 500 espèces. Cet espace immense, s’étendant sur 3500 km sur la double façade Atlantique et Méditerranéenne, constitue un patrimoine national sans équivalent qui n’a pas de prix et contribue à la création de richesses et d’emplois, tout en jouant un rôle fondamental dans la préservation du patrimoine biologique du pays. Les bateaux européens qui exercent dans la partie Atlantique de cette zone le font dans le cadre d’un accord politique qui lie Rabat et Bruxelles.

Notre vision de la société et du rôle d’une économie nationale solidaire et efficiente, nous pensons que les accords de libre-échange sont à revoir a minima si ce n’est à révoquer. Nous constatant que ces accords de libres échanges Maroc-EU se font au détriment de l’humain et de la nature d’autant plus qu’ils ne respectent pas les principes même d’équité entre les deux parties prenantes. Ces accords doivent respecter à minima la logique de symétrie entre les échanges de produits agricoles et produits et services industriels. Ce qui implique un meilleur accès au marché de l’UE pour nos produits agricoles, au même niveau que celui dont bénéficie l’industrie Européenne.

Plan politique

Sur le plan politique, le PSU adopte une stratégie de lutte démocratique qui représente une...

Read More

وحدويا

يعتبر الحزب الاشتراكي الموحد أن تحقيق مشروعه المجتمعي وبرنامجه المرحلي يتطلبان توحيد وتأليف أوسع القوى...

Read More

المستوى الثقافي

على المستوى الثقافي: يعمل الحزب الاشتراكي الموحد من أجل تحقيق نهضة ثقافية شاملة كرافعة ضرورية...

Read More

le plan social

على المستوى الاجتماعي: يناضل الحزب الاشتراكي الموحد من أجل تحقيق العدالة الاجتماعية لصالح الطبقات الكادحة...

Read More

Nos dernières newsletters

En s’inscrivant à notre newsletter vos recevrez toutes l’actualités de notre parti au niveau locale(France) et au niveau nationale ( Maroc)

Nos communiqués de presse

Opinions

Videos

précédent rendez vous

Fête de l'humanité

Feedback Twitter

لا للتطبيع مع الكيان الصهيوني المجرم https://t.co/k4maPGstFU Read More

Dec 13 2020

Macbi: NOT#IN#MY#NAME - Signez la pétition ! via @ChangeFrance Read More

Dec 12 2020

#التطبيع_خيانة🏴 #التطبيع_خيانة Read More

Dec 11 2020

مقطع من الورقة السياسية التأسيسية لفيدرالية اليسار الديمقراطي 📜، الصادرة سنة 2014، المتعلقة بقضيتنا الوطنية... Read More

Dec 11 2020

من جيش التحرير في الخمسينات 💥 ، مرورا عبر مختلف حركات و أحزاب اليسار الديمقراطي... Read More

Dec 11 2020

Vient de publier une photo Read More

Dec 11 2020

Feedback Facebook

Copyright © All rights reserved. | Newsphere by AF themes.
Trending Now : موقف الحزب من قضية الوحدة الترابية